samedi 28 mai 2016

Mousse Desserts Créatifs Saveur Chocolat (250g) par Bridélice

    Voici un produit qui a suscité ma curiosité en magasin. J'avais une envie de mousse au chocolat et plutôt que de choisir un produit bien tentant j'ai choisi une solution plus originale. Ce format en bombe sous pression m'a intrigué, ayant seulement été confronté aux crèmes chantilly industrielles dans des "restaurants". Je ne savais pas à quoi m'attendre en achetant cette mousse au chocolat. Je me doutais quand même que le résultat ne serait pas au niveau de la mousse au chocolat de ma maman. :)

    Il s'agit d'un produit de la marque française Bridélice appartenant au groupe Lactalis (depuis 1991). La marque fut crée en 1983 et devint la première grande marque de crèmes légères. Elle est bien connue des consommateurs grâce à un marketing et des produits innovants. Le personnage de Perrette (inventé en 1989) et le slogan "Une envie, un délice" aura traumatisé plus d'un français. :)

    La Mousse Desserts Créatifs Saveur Chocolat est sortie au cours de l'année 2015, elle est vendue à température ambiante. Elle est conditionnée sous pression dans une bombe cylindrique en métal surmontée d'un bouchon en plastique transparent. Ce dernier laisse voir l'embout en plastique blanc. En dessous la bombe est surtout bleue et marron. Le logo Bridélice domine la présentation, en dessous se trouvent le nom du produit, la saveur chocolat écrite sur un ruban. On a ensuite des images illustrant des façons d'utiliser cette mousse, sur un fond marron. Le poids net (250g) est visible en bas à gauche et de l'autre côté il est précisé que cette mousse légère contient 25% de matières grasses. Les suggestions de présentation sont affichées dans des bulles, évoquant la légèreté. ;)

Bouteille vue de face.


    En dessous, la surface est bombée et blanche, on peut y lire plusieurs numéros de fabrication, la DLUO et l'estampille sanitaire. Elle indique que cette mousse a été fabriquée à Saint-Paul-en-Jarez dans la Loire.

Vue de dessous.


Liste des ingrédients :

    Sept ingrédients sont précisés, la liste commence par de la crème légère puis 10% de sucre et 4% de poudre de cacao maigre. On a ensuite du protoxyde d'azote servant de propulseur. Je connaissais surtout l'usage anesthésiant (et euphorisant) de ce gaz, j'ai été un peu étonné de le retrouver ici. :) Pour finir on a un émulsifiant (E471), un stabilisant et un arôme inconnu.

    C'est un peu naze car on ne connaît les proportions que pour 14% du total. Avoir celui de crème serait un minimum. En tous cas les additifs (E471, E942 et E407) ne présentent pas ou peu de risques sanitaires. Je ne suis pas choqué par la composition, en achetant une mousse en bombe je me doutais bien qu'il n'y n'aurait pas que des ingrédients 100% naturels. ;)


Informations nutritionnelles :

    Les informations sont exprimées pour 100g de produit, il n'y a pas de portion conseillée. La plus haute valeur concerne les lipides. Comme annoncé en vue de face il y a bien 25g de matières grasses pour 100g dont 18g d'acides gras saturés. Il y a ensuite 15g de glucides, en grande partie des "sucres rapides". Signalons aussi 3g de protéines et 0,1g de sel.

    La valeur énergétique n'est pas très élevée : 297cal pour 100g. Cela n'empêche pas ce produit de se retrouver avec un score nutritionnel peu recommandable (D) à cause de la forte teneur en lipides et glucides, facile à vérifier sur la fiche Open Food Facts. ;) À consommer raisonnablement donc.   





Ouverture et dégustation :



    Avant d'ouvrir la bombe je consulte avec attention le mode d'emploi, j'ai un peu l'impression d'être en train de lire celui d'un extincteur. :) Il faut placer le produit au frais au mins deux heures avant de l'utiliser. Je suis ensuite les étapes décrites afin de correctement me servir de cette spécialité, agitant la bombe vigoureusement puis pressant sur le diffuseur au bon endroit.


Mode d'emploi.



    Une fois cette période passée, je sors la bombe du réfrigérateur. Sous le bouchon transparent, avec des formes arrondies évoquant les volutes de la mousse se trouve l'embout en plastique blanc. Je suis bien les étapes décrites afin de correctement me servir de cette spécialité.

Embout.


    La mousse jaillit dans un bruit de dépressurisation, pas trop rapidement. On peut maîtriser la quantité de mousse qu'on souhaite servir. Elle sort en faisant des bandes plutôt propres à la surface lisse. Elle est de couleur marron clair, mate et terne. Là, j'ai un doute. Je me tourne vers l'emballage pour le confirmer. En effet, les suggestions de présentation montrent une couleur plus soutenue, brune. Au bout de quelques moments, la mousse prend quand même une teinte plus foncée.

    Elle possède une odeur assez spéciale. Celle d'une crème fouettée, grasse et un peu sucrée qui rappelle celle de la chantilly industrielle. C'est frais et doux, limité vanillé mais je ne pourrais l'affirmer. On ne perçoit le cacao que de façon très ténue, derrière tous les autres parfums. Ce n'est pas particulièrement attirant....



    J'attaque la mousse à la petite cuillère. Elle ne résiste pas une seule seconde sous sa pression, se découpant sans difficulté. Elle ne produit pas ce petit bruissement que j'adore dans la mousse au chocolat. La texture est aérée, très fine, délicate.

    Fini de discuter, j'enfourne cette cuillère dans ma bouche. La mousse s'écrase rapidement quand on la mâche. Aucune densité, elle fond très vite. Je ne ressens pas l'onctuosité annoncée par Bridélice car la mousse ne persiste pas suffisamment longtemps, sans épaisseur. Me voilà peu convaincu par son aspect et sa structure...... :(

Zoom sur la mousse.


    Voyons maintenant si c'est mieux au niveau du goût. On ressent en premier une saveur grasse rappelant la crème chantilly. La présence du sucre et d'une sensation vanillée renforcent cette première impression. Bon point, on sent le cacao, naturel, mais il n'apparaît qu'une fois que les saveurs des autres ingrédients lui laissent la place. Il apporte une légère mais appréciable amertume. ;)

    Toutefois ce n'est pas assez fort pour être marquant. L'ensemble me déçoit grandement. et il ne faut pas manger trop sous peine de saturer.... Je n'ai pas vraiment pensé à une mousse au chocolat, plutôt à une chantilly industrielle finement saupoudrée de cacao. Ce produit n'est pas trop sucré et ça c'est cool parce que d'un autre côté le gras me soulève rapidement le cœur. :) On ressent parfois un goût rance, S'il n'y avait l'arôme et le cacao ce serait extrêmement fade. Je ne pense pas du tout au chocolat en mangeant, on ne retrouve ni son goût ni son fondant.

    Ce n'est pas dégueulasse non plus mais je n'ai ressenti aucun plaisir en consommant cette mousse à la saveur édulcorée. :( Il vaut mieux se servir de cette crème légère en aérosol avec parcimonie en accompagnement plutôt que de penser qu'elle puisse constituer un dessert à part entière. Bridélice suggère des recettes pour l'utiliser, en garniture de choux, sur des pancakes ou de la brioche.

Ce n'est finalement pas trop mal avec des galettes de sarrasin. :)


    Personnellement j'ai essayé de nombreuses manières et je n'ai pas vraiment été emballé. Seul l'aspect esthétique des volutes m'a intéressé. En associant ce produit avec des aliments au goût prononcé cela permet de réduire la sensation écœurante,  du gras crémeux. ;) De toute façon le goût de cacao est tellement léger que je n'ai eu aucune appréhension quant au fait de le "saccager".

    Je pense que la meilleure façon de manger ce non-(Bri)délice est en servant cette mousse sur un chocolat chaud ou un cappuccino, pour décorer. Les volutes marrons surmontant vos tasses seront d'un très joli effet. :)

À tester sur un chocolat chaud. ;)


    Je signale aussi qu'il faut faire attention à ne pas préparer vos desserts à l'avance car la mousse s'écrase sous son propre poids et ce plutôt rapidement. ;) Elle retombe et se liquéfie. Je n'ai pas essayé sur des aliments chauds (crêpes) mais je crains que cela n'accentue ce déplaisant phénomène. Pour orner une tarte, une gaufre ou encore une coupe de glace ça devrait le faire. Je pense que sur un fromage blanc ça devrait être sympathique. :)

Mousse simplement déposée sur une tranche de pain d'épices grillé.


    Vous l'aurez compris c'est quasiment un désastre gustatif, fade et écœurant. Reste l'aspect pratique qui rattrape un peu l'affaire. Il est rapide et facile de se servir de cette mousse au chocolat. Seul l'embout est un peu chiant à nettoyer. On peut la servir de nombreuses manières. L'aspect visuel est intéressant même s'il ne correspond pas à ceux des suggestions de présentation. Au moins les photos du site ne mentent pas. ;) J'ai fait goûter cette mousse à des convives qui n'ont pas été non plus emballés......

Pour simplement agrémenter une tarte amandine maison.


    Voici donc une découverte qui ne me convainc pas, je ne recommande pas du tout. Amis de la gastronomie et du bon goût passez votre chemin. Franchement il vaut mieux tenter de faire sa propre recette de mousse au chocolat au siphon. Ce sera peut-être plus calorique mais bien plus savoureux. ;) Je n'étais déjà que peu fan de la chantilly en bombe mais alors là c'est encore moins bon..... En tout cas, à l'avenir Perrette pourra garder sa superbe Mousse Desserts Créatifs Saveur Chocolat pour se faire plaisir. Heureusement que je misais pas trop d'espoirs sur ce ce produit, ils auraient été douchés.....


J'ai dû faire appel à des renforts pour terminer cette mousse.


    Je n'ose imaginer ma réaction si me retrouvais en face de ce produit dans un restaurant ou plutôt dans un endroit s'arrogeant le droit de porter ce nom.... La destruction par le feu de cet établissement me paraîtrait être une solution trop clémente. Il me reste à laver cet affront en me faisant une bonne mousse au chocolat noir et au beurre salé ou en achetant un bon produit industriel. ;)


28/05/2016

vendredi 27 mai 2016

Pain d'Épices au Miel (300g) par Bio Village

    À l'assaut d'une autre marque de distributeur pour un type de produit qui a déjà eu l'honneur de figurer sur mon blog. En effet, je suis un gourmand qui adore le pain d'épices. Ce genre de produits industriels ne remplace évidemment pas les gâteaux maison mais ça permet de retrouver un peu leur goût de façon pratique et rapide. Après le pain d'épices Bjorg passons à la version Bio Village. Il s'agit de la marque de distributeur spécialisée dans les aliments Bio de l'enseigne de distribution Leclerc.

    Ce pain d'épices est emballé sans un sachet en plastique transparent fin et brillant, il est fait pour être présenté à l'horizontale. Quand on regarde de face on peut voir (sur un fond blanc). À gauche se trouvent les logos Agriculture Biologique et Bio Européen. Le numéro de l'organisme de certification est indiqué (BE-BIO-01) à côté. On a ensuite le logo Bio Village ainsi que celui Marque Repère (MDD Leclerc générale). Puis vient le nom du produit et une suggestion de présentation. Elle montre deux tranches de pain d'épices ainsi qu'un pot de miel en verre au dessus duquel une cuillère à miel dégouline de liquide. :) Le pourcentage de miel est précisé, on peut noter la présence de deux fleurs stylisées à gauche et du poids net (300g) à droite. En bas on peut signaler une zone vert clair et une autre jaune en haut.


    La face opposée est identique, facilitant ainsi le facing pour les employés (et ça coûte moins cher). ;) Les côtés et le dessus sont transparents, laissant apparaitre le contenu du paquet.


Pain d'épices emballé vu de face.

Vue de côté.


    Le dessous du paquet affiche de nombreuses informations. En haut à gauche, on trouve d'abord la DLUO et un numéro de lot. Puis les consignes de tri de l'emballage (non recyclable), notons la présence du logo Point Vert. Il y a ensuite les coordonnées de Marque Repère puis le code-barres. En bas, un peu cachés par un rabat, sont présents la liste des ingrédients, les conseils de conservation et le poids net (300g). Plus à droite on a le tableau avec les informations nutritionnelles et le nombre de tranches contenues (vingt). Les couleurs évoquent bien un produit Bio, avec une présentation assez sobre.

Face inférieure du paquet.


Liste des ingrédients :


    La liste comprend cinq ingrédients. La farine de seigle est la seule utilisée. Elle représente 45% des ingrédients. On a ensuite du sirop de sucre de canne inverti et 16% de miel. Pour finir on trouve de la levure (E500) et de la cannelle.

    Tous les ingrédients sauf la levure viennent de l'Agriculture BiologiqueOn ne connaît ni la nature ni la provenance du miel. Le sirop de sucre de canne inverti est sujet à polémique. La liste est quasi identique à celle du pain d'épices Bjorg, elle est exprimée différemment mais je suppose qu'il s'agit du même produit. Le numéro de l'organisme de certification est d'ailleurs le même (BE-BIO-01). Si on se base là-dessus on peut rappeler que j'avais trouvé le commentaire d'une employée de Bjorg indiquant que le miel était un "miel toutes fleurs de couleur ambrée". Le pain d'épices Bjorg est produit en Belgique, celui-ci l'est probablement également.

    La composition est saine même si on sent que ça va être riche en sucre. On connaît les proportions pour 61% du total. Il n'y a pas d'œufs, pas de beurre ni de lait donc végétariens comme végétaliens seront contents si toutefois ces derniers acceptent le miel. ;)



Informations nutritionnelles :

    Les informations sont données pour 100g de produit et une portion de 30g correspondant à deux tranches. On trouve en premier lieu 77g de glucides dont 48g de "sucres rapides". La quantité de matières grasses (lipides) est faible, seulement 1g dont 0,2g d'acides gras saturés. Il y a aussi un peu de protéines (2,5g) et 2,8g de fibres. Le taux de sel est modéré (0,350g pour 100g).

    La valeur énergétique n'est pas énorme, 333kcal pour 100g, cela donne 100kcal pour deux tranches (30g). Attention à la forte quantité de sucres qui dégrade le score nutritionnel  (B) de cet aliment. Elle s'explique par la richesse en sirop de sucre de canne inverti et en miel. ;) La fiche Open Food Facts permet de vérifier les points auxquels faire attention et de le comparer aux autres pains d'épices (dont le Bjorg) :)

    Les chiffres sont proches de ceux du Pain d'Épices Bjorg renforçant la probabilité qu'il s'agisse du même produit. Des variations pouvant apparaître sur un même produit en fonction du temps, cela ne m'étonne pas.


Ouverture et dégustation :

    J'ouvre habilement le paquet par l'un des côtés, en tirant sur les coins. Le plastique fin cède rapidement. L'emballage est un peu plus résistant que celui du pain d'épices Bjorg. Il se déchire moins aisément, plus facile à contrôler. Par contre pour refermer c'est toujours aussi peu pratique, j'utilise un élastique ou une pince.

Paquet ouvert (belle maîtrise).


    On se retrouve donc face à l'entame du pain d'épices, cette première tranche est plus fine que les autres. La couleur ambrée de l'extérieur de ce gâteau est très jolie. La surface au dessus est plus lisse que celle aux extrémités. On y distingue des petits éléments plus foncés, certainement la cannelle. Les côtés sont exempts de croûte, elle a été coupée nettement. Le dessous est également lisse mais sa teinte est un peu plus sombre, grillée.

Entame.


    J'extrais quelques tranches pour se servir. Le pain est ferme et solide, quelques petites miettes de détachent. Le prétranchage est pratique même si la séparation est parfois difficile, les tranches s'accrochant parfois un peu entre elles. On peut utiliser un couteau pour s'aider si cela devient trop ardu.

    Sous la croûte le pain est de couleur dorée, plus claire qu'à l'extérieur. Elle est bien homogène. On peut voir que la croûte, plus sombre est fine. La mie du gâteau est aérée, avec de nombreuses bulles pas trop compacte. Elle est un peu rêche au toucher mais ne colle pas aux doigts. Le pain est moelleux, s'écrasant légèrement quand on le presse. Il est bien sec. Encore une fois la ressemblance avec le Bjorg est assez frappante.


Intérieur du Pain d'Épices au Miel Bio Village


    En moyenne une tranche fait environ dix millimètres d'épaisseur, c'est variable et celles présentes aux bouts sont plus fines. L'odeur est bonne, celle d'un pain d'épices industriel classique. Elle est douce et sucrée et le seigle apporte un parfum plus prononcé. Celui de la cannelle se mêle au miel et au sucre de canne pour donner une petit touche chaleureuse. C'est agréable mais moins que attirant que ce que j'ai déjà pu ressentir dans d'autres spécialités. :)


Vue de dessus.

Et de dessous.


    Je mords dans une tranche pour commencer la dégustation. La texture de ce pain est très agréable mais sans surprise. La chair est ferme et moelleuse, un peu élastique. Elle devient rapidement fondante quand elle se mêle à la salive. Elle se déchire facilement avec les dents, sèche mais pas trop étouffante grâce à l'épaisseur raisonnable des tranches.

    Le goût est doux, bien sucré. Le seigle apporte un côté brut compensant un peu le sucre des autres ingrédients. Le miel et le sucre de canne apportent un peu de chaleur en bouche mais le produit apicole est un peu gâché par ce dernier. Le miel n'a pas un goût très prononcé. La cannelle parfume légèrement le gâteau et renforce l'aspect chaleureux.

    J'aime beaucoup la petite amertume, la délicate rudesse due au seigle. Cela donne un ensemble délicieux, avec un peu de caractère. Je retrouve bien ce que j'avais pu ressentir avec le Pain d'Épices au Miel Bjorg. Ce produit est peut-être à déconseiller aux enfants qui préféreront une recette plus douce (au lait).


Vue de côté.


    Il manque un peu de force pour vraiment me plaire. En réduisant la quantité de sirop et en remplaçant le miel léger par un plus affirmé on obtiendrait sans doute un meilleur résultat. Ici le sucré peut rapidement faire saturer, le seigle et la cannelle aident à atténuer cet aspect sans toutefois parvenir à le faire disparaître. On a parfois une sensation de "grattement" dans la gorge à cause de tout ce sucre.

    À noter, je n'ai pas ressenti de parfum grillé dans ce pain d'épices. Il est très bon seul mais on peut tout à fait l'accompagner d'autres aliments : beurre, confitures (abricot et agrumes s'y prêtent merveilleusement), miel, pâtes à tartiner....


Grillé et tartiné de beurre demi-sel.


    Il est aussi très bon simplement trempé dans du lait ou du chocolat chaud. ;) Cela permet de compenser la sécheresse de la mie.


Paré à plonger !


    On peut aussi s'en servir pour faire des toasts salés avec par exemple de la mousse de canard, du jambon sec. ;) Ce produit n'est pas assez raffiné (à mon avis) pour accompagner un (bon) foie gras.

    Ce produit gourmand peut également être utilisé comme ingrédient dans des recettes  plus élaborées. Les fans de sucré-salé apprécieront.

Grillé et recouvert de Préparation Mandarine Nougat Favols. +++


    Je vous donne ma façon favorite de consommer ce produit. :) Il suffit de détacher quelques tranches puis de les passer au grille-pain sur la position de puissance minimale de l'appareil.

    Ainsi préparé, le pain d'épices devient un peu plus craquant à l'extérieur. Les parfums du miel et de cannelle s'exhalent plus fortement. :) C'est délicieux et chaleureux. Le tartiner de miel ou de beurre pour encore plus de gourmandise. :)

    Deuxième astuce : Griller les tranches de pain un peu plus fort pour le durcir légèrement. Les découper ensuite en petits morceaux puis les jeter dans un bol de chocolat chaud au goût fort (comme des céréales.). C'est très réconfortant l'hiver. ;)


Avec du miel de printemps artisanal.


    Pour résumer c'est un bon produit. Il est consistant et rassasiant, parfait pour les matins pressés ou un goûter gourmand. :) Le goût est bon, sans aucune surprise. On sent le miel et la cannelle. Ce gâteau ne manque pas de caractère mais n'a pas de personnalité affirmée. De nombreux équivalents existent, très correct pour un produit industriel mais cela ne remplacera pas un pain d'épices maison.

    La saveur est très agréable, les ingrédients sont naturels et de qualité. Les multiples possibilités d'utilisation sont un autre avantage pour ce produit, ce n'est pas négligeable. Le côté réconfortant, chaleureux sera très apprécié. La facilité d'utilisation est parfaite pour retrouver un peu le goût délicieux du pain d'épices sans avoir à en faire un soi-même.

    Le seul point vraiment dommageable est une trop grande teneur en sucre qui peut écœurer et gâcher la dégustation. Penser à bien refermer le paquet après l'avoir ouvert. Cela pour éviter que le pain d'épices ne sèche et ne perde de son moelleux. Toujours mangeable évidemment mais ce serait moins bon.


Avec un peu de lait concentré pour adoucir. :)

On peut carrément faire des "sandwiches" si on est affamé. :)
Ici, à la Crème de Caramel et aux Cheerios.


    Voici donc un produit de MDD tout à fait semblable à celui de marques nationales Bio. On peut trouver de meilleurs pain d'épices industriels mais ce genre d'articles est très facile à trouver en grande surface. Cela constitue, pour moi, une sorte de valeur refuge. Vous pourrez économiser un peu en choisissant ce produit plutôt que le Bjorg, il n'y a pas ou peu de différence. Ce sont des frères, des clones. :) L'emballage est quand même mieux fichu chez le produit Leclerc. :)

27/05/2016

jeudi 26 mai 2016

Les Saladières Niçoise (220g) par Saupiquet

    Il est temps de prendre le large pour apprécier un produit bien appréciable en période estivale. Il s'agit d'une salade de thon de la marque Saupiquet. J'aime bien ce genre de préparations qui dépannent lorsque le besoin d'un repas froid se fait sentir. :) Personnellement, j'ai un faible pour certaines recettes, disponibles notamment chez Petit Navire.

    Saupiquet est une société d'origine Nantaise  fondée en 1891. Elle fabrique des conserves à base de poisson (thon, sardine, maquereau) en avançant des engagements en faveur de l'environnement, des travailleurs pour une production durable. J'ai déjà présenté deux produits à base de thon, le Thon Sauce Moutarde et celui à la Provençale. Passons maintenant à un article de la gamme Saladières comportant actuellement sept recettes. La variété présentée ici fait partie des Saladières Snacking. Il s'agit d'une conserve inspirée de la célèbre Salade Niçoise. Cependant il ne s'agit pas de la recette originale. ;)

    La boîte de conserve est recouverte d'un plastique imprimé. Il possède une grosse partie de couleur verte, cela permet de différencier les variétés en un coup d'œil. Par exemple la Saladière Parisienne est de couleur rouge. Quand on regarde la boîte de Saladière Niçoise de face (ou de dos) on peut voir sur un fond rose une suggestion de présentation surmontée du nom de la gamme et de celui du produit. La mention "Nouveau" est inscrite à droite et la recette est décrite en bas. Tout en haut le logo Saupiquet est bien visible. La bande verte indique que la boîte contient une fourchette, si on regarde du dessus on voit une face imprimée présentant les mêmes éléments.



Vue de face.
Et de dessus.


    Si on regarde d'un côté on a les informations nutritionnelles, les consignes de tri des déchets. La boîte en métal est recyclable et on peut noter la présence du logo du label Point Vert. On trouve à droite, à quatre-vingt dix degrés, les coordonnées de Saupiquet et de son service consommateurs ainsi que le code-barres.



Vue latérale.


    À l'opposé se trouvent la liste des ingrédients, l'estampille sanitaire et le poids net (220g). En se renseignant sur le code de l'estampille on peut noter que le produit est fabriqué en Espagne (à O Grove) ainsi que d'autres produits Saupiquet.



Autre vue latérale.


    En dessous la boîte métallique n'est pas recouverte par le plastique. Cette face de couleur blanche affiche la DLUO, la variété et des numéros de fabrication. On retrouve également l'estampille sanitaire.



Face inférieure.


Liste des ingrédients :

    La liste comprend une quinzaine d'ingrédients et commence par 22% de thon. C'est bien pour une salade de thon, on connait d'ailleurs l'espèce utilisée. Trois légumes bénéficient également de pourcentages. Il s'agit de pommes de terre (22%), de tomates cerises (14%) et de haricots verts (14%). On connait ainsi les proportions pour 70% du total, ce sont les ingrédients évoquant la recette de la Salade Niçoise.

    On a ensuite des olives noires, des oignons, de l'huile d'olive (vierge extra), des poivrons rouges et du vinaigre de Xérès. Pour finir on a de l'eau, du sel et divers aromates (basilic, arômes et herbes de provence). La recette parait saine, claire. Les ingrédients sont de qualité (vinaigre de Xérèshuile d'olive vierge extra). Seuls les arômes inconnus me dérangent un peu et on aurait pu avoir un détail des herbes de provence utilisées. ;) Notons qu'il n'y a aucun additif chimique. Bravo !


Informations nutritionnelles :


    Quelque soit la catégorie la valeur affichée n'est pas énorme. La teneur en matières grasses ou lipides est de 7g pour 100g avec seulement 1g d'acides gras saturés. Il y a peu de glucides, 5,8g pour 100g dont 1,6g de sucres rapides. La quantité de protéines est plus intéressante (7,2g pour 100g) et le taux de sel est modéré (1,3g).

    La valeur énergétique n'est pas élevée, dans la moyenne de ce genre de produits. La richesse en légumes (+ de 44%) et en poisson (22%) explique cela. On obtient 116kcal pour 100g, une portion de 220g apportera environ 255,2kcal ce qui est vraiment peu. Ce produit nécessite un accompagnement (pain, dessert,...) et ne pourra constituer un repas complet suffisant pour couvrir les besoins d'un adulte.

    En consultant la fiche Open Food Facts de cette salade on peut vérifier qu'elle ne présente pas vraiment de point inquiétant. Elle obtient un score B. ;) Après, si le poisson est pollué c'est un autre souci. On peut signaler que celui-ci est plein d'avantages pour la santé.


Ouverture et dégustation :



    On retire facilement le plastique faisant le tour de la boîte car il comporte des bandes prédécoupées signalées par des pointillés blancs. On découvre une boîte en métal peinte en blanc. Le couvercle en plastique blanc est imprimé indépendamment du plastique principal de suremballage. Après avoir admiré la très colorée Saladière Niçoise cette sobre blancheur est un peu déconcertante. :o


Strip-tease de Saladière.



    Le couvercle en plastique souple se retire simplement en glissant ses doigts sous le bord et en soulevant. :) La face interne comporte un téton retenant habilement une petite fourchette en plastique de couleur verte. En découvrant ce bel ustensile j'ose espérer que celui intégré aux autres recettes sera d'une couleur différente. C'est une jolie collection qui s'annonce ! Un opercule en métal peint en blanc (comme la boîte) scelle la conserve de manière hermétique.

Retrait du couvercle.



    Je m'empare de la petite fourchette en la détachant, je note qu'elle comporte le logo Saupiquet. Pour se débarrasser de l'opercule il suffit de le tirer en s'aidant de la languette fort bien conçue. Pas besoin d'avoir pratiqué la musculation, c'est plutôt aisé. :) Je découvre l'intérieur de la conserve, les ingrédients, sont bien disposés dans la boîte, pas écrasés. Cela permet de bien les reconnaitre grâce aux formes et couleurs distinctes. On identifie directement les haricots verts en longs tronçons, les tomates cerises sont en gros morceaux, il y en a de demies et elles ont encore leurs graines. Les pommes de terre sont en dés de couleur pâle. On peut aussi voir les olives noires en rondelles, les oignons translucides, les poivrons rouges se confondent avec les petites tomates. Le tout a un aspect légèrement luisant et l'on peut noter de petits bouts d'herbes un peu partout.

Aspect à l'ouverture.


    Attendez, il ne manquerait pas quelqu'un ? Où est le thon ? La réponse est simple. Comme à l'état naturel, ce poisson se trouve au fond des océans, ici il se cache au fond de la boîte. Astucieux, grâce à la petite fourchette on peut partir à sa pêche. Après l'avoir plongée je remonte un peu de de chair de couleur rose soutenu, on reconnait celle du thon grâce à l'aspect fibreux.

    Il se dégage une très bonne odeur de cette saladière. Elle est fraîche et parfumée. On ressent très bien l'huile d'olive et la présence des aromates (basilic, herbes de provence). Cela donne un ensemble aux accents méditerranéens très agréables. Elle est aussi un peu salée et vinaigrée, on sent le poisson. Allez, c'est parti ! Je pique une dose de légumes avec la fourchette avant de la porter à ma bouche. À cet instant signalons que si cet ustensile est bien pratique il est quand même fragile. En effet, le plastique souple a tendance à se plier dès que l'on force un peu dessus. ;)

Zoom sur les légumes.


    Les légumes présentent des textures et goûts spécifiques. Commençons par le premier de la liste des ingrédients. C'est la pomme de terre, les gros morceaux sont bien fermes, la chair est plutôt sèche et on la reconnait très bien. Les haricots sont bien cuits, très fondants et les petites tomates sont juteuses. Elles ont un goût légèrement acide qui permet de les différencier des poivrons, plus amers. ;) Leur peau résiste un peu sous la dent. Les oignons et les olives sont croquants mais ces dernières sont plus charnues, très gourmandes. On sent bien le goût de ces deux aliments. Le tout passe très bien, accompagné par les aromates.

    Passons au thon, nageant dans le liquide au fond de la boîte. Il ne forme pas un bloc compact et il est aisé de l'émietter. Sa chair est ferme et on sent bien les fibres. Elle n'est, pas trop sèche car elle est bien imbibée par la sauce. La saveur du poisson est très bonne, naturelle. Le vinaigre acidifie légèrement la salade tandis que le basilic apporte une vraie fraîcheur, le tout n'est pas très salé. On mange facilement et avec beaucoup de plaisir cette petite boîte.


À la pêche au thon.


    Je suis assez ét(h)onné car elle est plus rassasiante que ce à quoi je m'attendais, certainement grâce au thon et aux pommes de terre. Ces dernières sont peu onéreuses, ce qui explique pourquoi c'est le légume le plus présent. Les quantités de chaque ingrédient sont bien dosées, offrant un très bon équilibre. Le tout se déguste sans problème et la petite fourchette remplit son rôle avec efficacité. Le seul point "noir" est une sensation un peu désagréable d'huile restant sur les lèvres : pas dramatique. Prévoyez un complément pour tenir le coup car si on a bien une sensation de satiété les apports nutritionnels ne sont pas totalement couverts. ;)


Saladière Niçoise Saupiquet


    Je suis vraiment satisfait par cette recette de SaupiquetJe ne pense pas que cela respecte vraiment la Salade Niçoise mais c'est délicieux. :) Un produit industriel sain et pratique qui dépannera bien. Grâce à la longue durée de conservation on peut le garder dans ses placards pour un usage impromptu. La boîte en métal, résistante, permet un transport sans dommage dans des conditions parfois difficiles (sac à dos, bureau, randonnée,....). La petite fourchette peut servir si on n'a pas de couverts à disposition.

    La production espagnole peut être rédhibitoire pour certains consommateurs. Personnellement elle ne me choque pas car la composition est claire. J'ai vraiment aimé cette saladière fraîche et légère, aux délicieuses saveurs méridionales. Je pense que je vais en tester une autre déclinaison prochainement. :)

26/05/2016