mardi 3 mai 2016

Biscuits de Campagne (200g) par Biscuits Saint Georges

    Ces biscuits proviennent d'une ration de combat, reste de mon passé de réserviste dans l'armée de Terre. :) Je sens venir la déception de ceux qui s'attendaient à des biscuits champêtres, il s'agit ici d'un autre genre de campagne. Ces gâteaux sont une composante essentielle des rations et il y en a toujours dedans, le célèbre  "pain de guerre". Le type et la marque de biscuits varie en fonction des contrats et des boîtes. Des fois ce sont ceux de Falières Nutrition, des fois ce sont des Saint Georges. Avec même quelquefois des biscuits au chocolat, c'est un peu Noël quand on tombe dessus. :)

    Aujourd'hui nous sommes en présence d'une boîte de Biscuits de Campagne Salés et Céréales de la marque Biscuits Saint Georges, cette marque fait partie de celles du groupe Biscuits Bouvard. Elle fut fondée en 1946 à Saint-Georges-des-Gardes (Maine-et-Loire) d'où son nom. La marque est bien connue dans l'ouest de la France, notamment grâce à sa Galette Provinciale. Elle fut rachetée en 2001 par le groupe Biscuits Bouvard.


    La boîte en carton est de couleur orange clair et appelle ainsi celle du rouleau des célèbres galettes. Le logo Biscuits Saint-Georges est visible au milieu de la face, le nom du produit est inscrit dessous en français et anglais puis on a le poids net. Le contenu de la boîte est précisé dans une zone marron, dans les deux langues indiquées précédemment. Des biscuits sont situés à l'arrière-plan, les salés à gauche et les céréales à droite, au dessus de leur description. On peut noter que le logo montre un cavalier médiéval, sans doute une référence à Saint Georges de Lydda. Il est d'ailleurs le Saint protecteur de la cavalerie. D'où le proverbe : Et par Saint Georges vive la cavalerie !

Vue de face.



    Du côté gauche on trouve les tableaux des informations nutritionnelles pour 100g de chaque type de biscuits. La face opposée fournit les conseils de conservation et les coordonnées du site de production. On sait que ces gâteaux ont été fabriqués par Biscuits Bouvard dans une usine installée à Ceyzériat. Cette usine n'est pas le site associé à la marque Biscuits Saint Georges, situé dans le Maine-et-Loire .



Vue de gauche.
Vue de droite.



    Au dos de la boîte on peut lire les listes des ingrédients dans deux zones blanches. En dessous dans une zone marron on a l'indication du poids net (200g) et un symbole de certification RSPO. Il signifie que l'huile de palme utilisée dans ce produit provient de plantations à vocation durable.

Arrière.



    On retrouve en dessous le nom du produit puis dans une zone blanche on a la DLUO et un numéro de lot. On peut noter que la durée de vie annoncée est d'environ quatre ans, le poids net est à nouveau précisé. Le dessus de la boîte est vierge de toute inscription, il comporte des prédécoupes pour pouvoir l'ouvrir facilement.

Vue de dessous.



Face supérieure.


Liste des ingrédients :

    Il y environ une quinzaine d'ingrédients dans chaque type de biscuits. Ceux aux céréales comprennent 73% de diverses céréales (60% de farine de blé) puis 24% de sucre. On arrive déjà à 97% du total. Les 3% restants sont partagés entre de l'huile de palme ségréguée, du sirop de glucose, du lait écrémé en poudre et divers autres. Notons la présence d'un arôme inconnu, d'un émulsifiant (E472e) et d'un antioxydant (E307).

    La recette des biscuits salés est un peu moins élaborée. Elle comporte aussi moins de pourcentages. Seul celui de sel est indiqué : 2,9%. On commence à nouveau par de la farine de blé suivie de fécule de pomme de terre. L'huile de palme ségréguée est encore présente tout comme le sucresirop de glucose, le lait écrémé en poudre et les additifs (E472e) et (E307).

    Les deux compositions sont assez proches, je ne vois rien de vraiment marquant. Les végétaliens déploreront la présence de produits laitiers et on pourra se poser des questions sur le bien-fondé de l'huile de palme RSPO. :)



Informations nutritionnelles :



    Les valeurs sont données pour 100g de chaque type de biscuit. Les deux apportent essentiellement des glucides. 71g pour ceux aux céréales et 75,5g pour les salés. Le taux de "sucres rapides" est plus important pour les premiers en raison de la présence de sucre. Les quantités de lipides sont situées autour des 11g dans les deux cas, avec un peu moins de la moitié en acides gras saturés. Les valeurs en fibresprotéines et sel diffèrent pour chaque version.

    Les gâteaux aux céréales, comprenant du son affichent 5,9g de fibres aux 100g contre 2,5g pour les salés. Ils ont aussi plus de protéines (9g contre 6,4g) mais ce n'est pas énorme. Le taux de sel passe lui de 0,85g à 3,1g entre les deux produits (Devinez dans que sens.). La valeur énergétique est sensiblement la même, 430 et 434 kcal. C'est bien calorique et c'est ce qu'on attend. ;) Un aliment capable de fournir de l'énergie aux soldats qui en ont bien besoin sur le terrain. Chaque biscuit (de 12,5g) apportera environ 54kcal. J'ai rempli une fiche Open Food Facts pour cet article. Cependant il passe en catégorie "produit remarquable" à cause des composants multiples dans le même packaging. Le site ne gère pas encore bien cela. :)



Ouverture et dégustation :



    Il faut arracher les bandes prédécoupées sur le dessus de la boîte pour l'ouvrir correctement. On pourra ensuite la refermer grâce à un système de fente et de languette judicieusement situé au milieu. ;) On découvre les biscuits alignés à la verticale, un modèle de chaque côté.

Ouverture de la boîte.



    Les biscuits sont conditionnés dans des sachets en plastique transparent et brillant. J'extirpe un sachet de chaque type de la boîte. On peut identifier les variétés car elles sont visuellement différentes cependant une mention aurait pu aider. Les salés sont plus clairs que ceux aux céréales. ;)

     Le plastique d'emballage est solide et permet de conserver la fraîcheur des gâteaux une fois la boîte entamée. Je peux ici confirmer que cet emballage remplit efficacement son rôle car j'ai une fois trouvé des sachets abandonnés en faisant des manœuvres sur un terrain d'entraînement du 6e Régiment de Génie et le produit était intact dedans malgré les conditions extérieures. :) Il serait intéressant de trouver la DLUO sur le plastique mais on ne va pas se plaindre.






    Commençons donc par les biscuits salés, le "pain de guerre" à proprement parler. L'étui se déchire aisément avec les doigts et on extrait facilement les gâteaux. j'en profite pour vous présenter une des nombreuses aberrations militaires françaises. Alors que la plupart des rations dans le monde ont des emballages "basse visibilité" (exemple les M.R.E.), nos rations nationales sont très colorées. Parfait pour faire repérer son passage sur le terrain si on abandonne les déchets... 

    Les biscuits ont une forme rectangulaire allongée et font environ trois millimètres d'épaisseur. Ils sont bien plats, vingt-huit larges dents arrondies en font le tour et on peut compter dix-huit petits trous (non débouchants) nécessaires pour éviter la formation de bulles durant la cuisson. Les dents me rappellent les Petits LU. :) La couleur est claire, pâle au centre et plus dorée, grillée sur les bords. Quand on retourne le biscuit on peut observer un motif de quadrillage provenant du support sur lequel il repose lors de la fabrication.


Biscuit de Campagne salé.




    Les gâteaux sont durs, secs et solides, lisses au toucher, la face inférieure est un peu plus texturée, finement sablée. L'odeur rappelle celle du pain précuit ou des pâtes à tartes avant cuisson, elle est fortement salée. Je mords dans un bout du biscuit pour commencer la dégustation. Il cède en croquant, sans faire trop de miettes. Je peux maintenant observer que la structure est dense, très finement sablée. La couleur est très pâle, presque blanche à l'intérieur, contrastant doucement avec l'extérieur plus doré. La texture est assez ferme, pas croustillante.

Vue de profil
Biscuit salé entamé.



    Le biscuit est sec, pâteux, un peu farineux même et peut assoiffer assez vite. :) On sent très rapidement la présence du sel, il n'y a pas vraiment d'autre saveur. Une fois qu'on s'est habitué au sel on peut ressentir un petit goût de céréales grillé. L'ensemble me fait penser à un pain blanc très salé. Cette sensation conjuguée à l'aridité en bouche qu'engendre ce produit me fait aussi penser aux gâteaux apéritifs. Ce n'est pas très très bon, s'il n'y avait pas le goût salé ce serait même fade.

Biscuit avec un filet de maquereau au citron Connétable.



    Toutefois ces biscuits remplissent leur rôle. Ils sont nourrissants, calent assez vite l'estomac. On est dans le fonctionnel, pas le gastronomique. ;) L'avantage est surtout pratique car ces gâteaux se conservent très longtemps. Ils sont aussi bienvenus car ils constituent l'un des rares produits salés consommables sans ustensile disponibles dans les rations. Au bout de quelques jours de ce régime on commence à saturer de tous les snacks sucrés. C'est la raison pour laquelle j'aimais acheter des "saucissons vegan", l'armée devrait penser à proposer des snacks salés du genre. On peut les consommer nature ou accompagnés. Ils font office de pain pour les entrées ou de simple pain. 

Tartiné de moutarde Amora.




    La forte saveur salée (pas iodée) peut rapidement anéantir celle des autres aliments que l'on ajoute, attention à bien choisir. ;) Sur le terrain on sera limité : on trouve dans les RCIR des boîtes de pâtés, de rillettes de poisson, de sardines,..... En mixant le contenu de plusieurs boîtes on peut même réussir à faire de délicieuses tartines mousse de canard-dattes. C'est la seule alliance sucrée-salée que j'ai trouvée correcte. Quand on est à la maison on peut mettre des sauces ou d'autres aliments. Autrement je cassais ces biscuits en morceaux puis les jetais dans les soupes pour faire comme des croûtons. Si on veut on peut même les laisser ramollir pour faire comme une bouillie épaisse. ;) Parfaite pour "plâtrer le bide" et faire du bien au moral du même coup !

Pour agrémenter une soupe. :)



    Après l'entrée et le plat principal, passons au dessert. :) Remarquez les biscuits sucrés se mangent aussi au petit-déjeuner ou en encas. La forme est strictement identique à leurs camarades salés. Par contre la couleur diffère, elle est globalement plus dorée, grillée. On peut noter la présence de nombreux éléments donnant un aspect moucheté. Ils sont également visibles en dessous parmi les carrés. Je préfère visuellement les biscuits aux céréales, les salés ont l'air "malades", pâlots. :)

Biscuit de Campagne aux Céréales.





    Comme les premiers ils sont durs et solides. Secs et lisses au toucher, la face inférieure est aussi légèrement texturée. L'odeur est par contre nettement plus attirante. :) On sent les céréales, légèrement grillées de façon plus prononcée. Avec la perception du sucre cela donne un parfum un peu caramélisé qui me fait de suite penser aux célèbres galettes de la même marque. Je croque dans un biscuit qui se révèle plus ferme que le salé. La pâte sablée est moins compacte, la couleur caramel blond est très belle. Elle est plus aérée, sèche et finement croustillante. On sent de petits morceaux de céréales plus résistants sous la dent, on reconnaît du son. ;)


Intérieur.


    Le goût est plutôt pas mal, sucré mais sans excès, pas trop gras. On retrouve des saveurs connues dans des biscuits classiques. Cela me rappelle aussi la pâte à tarte sablée cuite. :) Il y a un petit arôme vanillé et finement grillé quie est très bon, il faudrait une sensation de beurre pour que cela soit plus gourmand. En tout cas on ne sent pas de mauvais goût de graisse végétale, c'est facile à manger, moins pâteux que les biscuits salés. Ils sont aussi nourrissants, rassasiants que ces derniers.




Biscuit aux céréales et confiture de nectarine maison.


    On peut tout à fait consommer ces biscuits "nature". Dans les rations on trouve de la confiture permettant de les accompagner, on peut aussi les tremper dans le café ou le chocolat chaud. Évidemment à la maison on sera moins limités, on peut ajouter des pâtes à tartiner, de la compote,.... Il m'arrivait aussi de les casser en moreaux dans du chocolat chaud pour faire une soupe épaisse, une bouillie. C'est très bon, vous pouvez aussi essayer avec d'autres gâteaux. :)



C'est excellent avec du caramel à tartiner !


    Voilà, vous en savez maintenant un peu plus sur ces biscuits militaires simples qui permettent de tenir le coup sur le terrain. Ce n'est pas un vrai plaisir raffiné mais ça fait très bien l'affaire. :) On est loin des légendes qui disent que c'est horrible, immangeable. Seule la forte teneur en sel peut vraiment poser problème. Autrement, on pourra regretter l'utilisation d'huile de palme mais ça m'étonnerait qu'on fasse la fine bouche en cas de nécessité réelle.

Lego Star Wars
Dinner time !


    Si vous êtes un civil et que vous en trouvez vous pourrez vous imaginer être un soldat sur le frontSi vous vous engagez, voilà ce à quoi vous pourrez être confronté lors des repas à l'extérieur. Je doute que la perspective de goûter à ce produit soit la raison majeur incitant à signer. Les survivalistes apprécieront la longue durée de conservation, ils sont bien pratiques en randonnée, voyage,.... Personnellement je les aime bien, quelque soit le type. J'ai un faible pour ceux aux céréales qui sont étonnamment très agréables à manger en toute occasion. ;)

03/05/2016

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire