mardi 12 avril 2016

Les Schtroumpfs (300g) par Haribo

    J'achète plutôt rarement des bonbons cependant j'ai dernièrement eu une envie de truc bien chimique pour changer des marshmallows dont je raffole. Je me suis donc mis en chasse dans le rayon du supermarché et mon œil fut rapidement attiré par la couleur bleu vif de ce sachet. Il semblait convenir parfaitement à mes attentes, une véritable ode à l'industrie plastique. Avec un aspect parfaitement artificiel tout en n'étant pas un bonbon avec de la poudre acide (pas fan), nickel.

    Les bonbons Schtroumpfs sont un des produits de la marque allemande Haribo. Fondée en 1920 par le Dr Hans Riegel à Bonn (HAns-RIegel-BOnn), elle est arrivée en France en 1967 La déclinaison en bonbons de ces personnages de bande-dessinée imaginés par Peyo existe depuis une trentaine d'années. Un bel exemple de co-branding pérenne pour cette licence. :) Haribo France produit chaque année 14 milliards de bonbons dont 50 millions de Schtroumpfs.

    Nos petits amis au langage imbitable (et énervant) sont vendus dans un sachet en plastique solide principalement bleu vif. Il existe trois formats (300g, 120g et 40g), il n'y avait que le plus gros dans le magasin. Le coin supérieur gauche annonce fièrement que les bonbons bénéficient de plus de relief. Le fond bleu est illustré avec de nombreux dessins provenant de la bande dessinée. Le logo de la marque est clairement visible, en gros et rouge, juste au dessus du nom du produit. Une bande rouge affiche ensuite le slogan Haribo pour la France. Une fenêtre transparente encadrée de deux bandes rouges horizontales avec le slogan Haribo pour la France laisse voir le contenu. On trouve à gauche la mascotte Hariboy accompagnée de plusieurs schtroumpfs et à droite une loupe dessinée faisant un zoom sur les nouveaux reliefs (avec panneau explicatif) !


Sachet de Schtroumpfs



    Le dos du sachet (tout aussi bleu) nous donne d'autres informations. En haut à gauche on nous présente tous les personnages présents dans le paquet, il y en a apparemment trois nouveaux. En dessous se trouve un tableau avec les informations nutritionnelles. On retrouve en bas les dessins de schtroumpfs et l'adresse du site internet de Haribo. La partie à droite fournit les coordonnées de Haribo France et celle de sa page Facebook. La liste des ingrédients et les conseils de conservation sont ensuite lisibles puis on trouve finalement le le code-barres avec la DLUO, le poids net et des numéros de fabrication. Le bas est transparent et permet de voir les bonbons.

Dos de l’emballage.



Liste des ingrédients :

    Nous pouvons dénombrer douze ingrédients différents, sans aucun pourcentage. En premiers on du sirop de glucose et du sucre. C'est vraiment étonnant pour des bonbons ! On a ensuite de la gélatine, du dextrose (encore du sucre) et de l'acide citrique. Viennent après un arôme et trois colorants. Il s'agit de bleu patenté v pour faire du bleu, de lutéine pour produire du jaune et d'anthocyanes pour du rouge. Pour finir on a des cires d'abeilles blanche et jaune puis de la cire de carnauba.

     Je m'attendais à une liste plus longue, à une recette plus compliquée. :) Haribo précise sur son site que la gélatine est d'origine porcine, attention donc pour les musulmans. Le premier colorant présente un sérieux risque allergique, les deux autres sont plutôt naturels en fait. 🤔


Informations nutritionnelles :


    Les informations sont exprimées pour 100g et en % des AJR pour une portion de 25g. Les glucides constituent le gros des apports : 75g pour 100g dont 43g de "sucres rapides". Surprise, je pensais trouver plus de sucres rapides.On a ensuite un peu de protéines (6,6g), très peu de lipides (0,5g) et un petit peu de sel.

    La valeur énergétique est modérée, 332 kcal pour 100g, cependant comme la répartition cet aliment est inégale il n'est pas très intéressant d'un point de vue nutritionnel. Sa fiche Open Food Facts met bien en évidence la richesse en sucre le classant ainsi D. Il ne faudra donc pas en abuser. ;)


Ouverture et dégustation :


    On peut sans difficulté ouvrir le sachet avec les doigts mais j'opte pour une solution plus propre en l'entaillant à l'aide de ciseaux. Les bonbons sont en vrac dans le paquet. J'en sors une poignée que je dispose sur la table pour les examiner. J'en ai sélectionné une variété représentative, avec notamment les différentes couleurs. Chacun fait environ quatre centimètres de long et est assez épais.

Bon apparemment il en manque deux mais on s'en schtroumpfe :)



    Globalement les bonbons ont un bel aspect, ils sont bien finis avec en effet de beaux reliefs arrondis. La couleur et les formes permettent d'identifier aisément que ce sont des schtroumpfs et on peut même facilement mettre un nom sur les personnages. Le bébé schtroumpf, le schtroumpf farceur et une schtroumpfette sont des nouveaux personnages.

    Chaque confiserie est mate, translucide et bicolore avec une partie bleu électrique occupant environ les deux-tiers du corps et la deuxième qui change en fonction des personnages. La majorité des schtroumpfs porte un bonnet phrygien blanc, il est représenté par une partie translucide. Celui du grand schtroumpf est de couleur rouge et le haut de la schtroumpfette est jaune pour figurer ses cheveux blonds. Elle aurait pu être tricolore car elle porte aussi un bonnet dans la bande-dessinée. ;)

    La séparation entre les deux parties est franche mais pas toujours au niveau exact du bonnet, globalement l'aspect visuel est réussi. Les bonbons sont mous, gélatineux. Ils sont élastiques et reprennent leur forme quand on les écrase ou on les plie. Ils sont secs et doux au toucher. La surface est lisse et molle. Je commence par humer le parfum émanant des confiseries, c'est une odeur bien sucrée, normal pour des bonbons. Elle est douce, rappelant les fruits rouges avec une pointe acidulée à l'arrière-plan.


Le schtroumpf à lunettes peut nous en apprendre plus sur la schtroumpfologie.


    Avoir autant de schtroumpfs à ma merci me donne le sentiment d'être dans les rêves les plus fous de Gargamel. Allez ! Je cisaille vigoureusement un lutin d'un coup d'incisives. La chair est assez résistante, élastique et caoutchouteuse. On peut maintenant observer l'intérieur du petit personnage, on reconnaît bien l'aspect gélatineux. La chair colorée est légèrement brillante et parfaitement homogène.

    Comme la pâte gélifiée est plutôt dure elle ne colle pas trop aux dents. Elle ramollit grâce à la chaleur et à la salive, fondant tranquillement. En bouche c'est une explosion de saveurs, un enchantement ! Nan, je déconne..... On est en premier assailli par une nette perception du sucre, elle monte progressivement au fur et à mesure de la dissolution du bonbon. Une fois que les papilles se sont habituées au sucre l'arôme apparaît. Au début ténu, il se fait ensuit plus précis. On sent une saveur artificielle de fruits rouges (cerise, mûre,...), très adouci. On n'aura que de très légères pointes acidulées durant la dégustation.

    Le goût n'est pas naturel mais pas trop dénaturé non plus, dur de parfaitement mettre un nom dessus. Je dois reconnaître que je me suis ensuite renseigné sur internet et il paraîtrait que le parfum est celui de la framboise. Je ne pourrais pas affirmer cela, je reste sur un vague "fruits rouges". :) Un bonbon se mange plutôt facilement si ce n'est que le sucre est très puissant, un deuxième schtroumpf passe encore mais au troisième me voilà terrassé. La stratégie d'attaque par nuée des schtroumpfs se révèle donc très vite payante. :)



Autopsie d'un schtroumpf.




    Finalement je suis agréablement surpris par ces bonbons. Je trouve que c'est un produit plutôt qualitatif par rapport à ses concurrents. Il est bien fini au niveau visuel et la composition n'est pas trop affreuse, la qualité Haribo est bien respectée. Cependant le goût ne me convainc pas, pas mauvais mais pas plaisant non plus. Ce n'est pas schtroumpfement bon. :) Il est cependant bien ressenti, le côté ludique est en fait ce qui me plaît le plus. La salive se teinte en bleu en consommant ce produit. :)

    Les enfants pourront recréer de petites histoires avec les personnages avant de les dévorer en commençant par l'une ou l'autre des parties. La couleur bleue est très originale et jolie, d'ailleurs signalons que le goût ne varie pas en fonction des couleurs. Le gros point noir (pour moi) est la dose de sucre qui me fait rapidement arriver à saturation, il faudra donc les consommer (très) raisonnablement. Je ne comprends pas pourquoi les schtroumpfs sont autant vendus en France (top 3 Haribo) ni pourquoi l'infâme Gargamel s'échine à les poursuivre. ;) La saveur des lutins n'étant vraiment pas d'un raffinement extrême. :)


12/04/2016

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire